Février 2017 : Un contrat de filière pour les « Services à la personne »

23
fév

Le jeudi 23 février 2017 a été signé le Contrat de filière « Services à la Personne » en présence des secrétaires d’Etat, Christophe Sirugue, Ségolène Neuville et Pascale Boistard et les fédérations représentatives du secteur.

L’éditorial de ministres

« Les services à la personne dans toute leur diversité sont un vecteur de cohésion sociale et contribuent au développement des territoires. Quel que soit le service proposé, et quelle que soit la structure qui le propose, ils ont un point commun : le domicile, et un objectif commun : faciliter la vie de nos concitoyens, en particulier des publics les plus fragiles.

Il s’agit incontestablement d’un secteur d’avenir. Déjà aujourd’hui, 1,4 million de salariés travaillent dans ce secteur, au sein de plus de 35 000 organismes, pour près de 2,7 millions de bénéficiaires. Ce développement doit se poursuivre, pour faire face aux grands défis de demain, notamment la question du vieillissement et l’aspiration à la liberté de choix des personnes en situation de handicap, mais également la garde d’enfant et l’accompagnement des familles dans un monde de plus en plus exigeant. C’est aussi un secteur présentant de nombreuses opportunités de créations d’emplois qu’il faut pouvoir saisir.

Le développement des services à la personne a été encouragé ces dernières années notamment par le renforcement de son cadre social et fiscal, par un soutien financier important au secteur de l’aide à domicile aux personnes fragiles, ainsi que par le vote de la loi d’« adaptation de la société au vieillissement » (ASV) en décembre 2015. Il faut désormais aller plus loin dans la structuration de ce secteur et renforcer la cohérence et la lisibilité de l’action publique sur ce champ.

La création d’un comité de filière « services à la personne » va dans ce sens car c’est par les acteurs de cette filière que passe son développement. C’est une démarche novatrice portée tant par la sphère publique que par la grande majorité des acteurs du secteur. C’est surtout une démarche partenariale dans laquelle chaque partie s’engage à travailler pour le bien commun de la filière, à travers des actions concrètes identifiées dans le cadre des travaux de préfiguration.

Le contrat de filière formalise cet engagement, et nous sommes heureux d’y prendre part.

Nous souhaitons désormais que l’ensemble des fédérations professionnelles et des organisations de salariés puisse se réunir autour d’une dynamique commune, et qu’ainsi ce contrat contribue à donner aux services à la personne leur place essentielle dans l’économie et la société française.. »

Ce contrat doit permettre au secteur des Services à la Personne de réaliser leur potentiel de développement en répondant qualitativement à une demande croissante. Il s’articule autour de trois grands axes :

1. Simplifier et harmoniser les dispositifs de soutien
2. Développer l’attractivité et l’emploi du secteur des Services à la Personne
3. Mettre en place une stratégie de qualité

Télécharger le contrat de la filière « Services à la personne »

Partager

Leave A Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *